Archive - Juillet 2020

Les plans d'immigration du Canada post-COVID-19 prolongent un héritage

Plan d'avenir de l'immigration au Canada

Plan d'avenir de l'immigration au Canada

Il y a eu une réunion en ligne des ministres de l'Immigration du Canada le 24 juillet 2020. Ils ont discuté de l'impact de COVID-19 sur le Immigration au Canada système.

La réunion était importante étant donné que les ministres ont réalisé l'importance de l'immigration pour soutenir la reprise économique du pays après la fin de la crise du COVID-19.

Chacune des 10 provinces et 3 territoires du Canada a conclu une entente bilatérale avec le gouvernement fédéral. La seule exception est le Nunavut. Cela leur permet de mener leurs propres programmes d'immigration pour inviter et faire venir des immigrants de la catégorie économique.

De plus, des réunions régulières sont organisées entre les 2 paliers de gouvernement pour discuter des enjeux actuels de l'immigration au Canada et faire des plans pour l'avenir. Lors de la dernière réunion, les ministres ont convenu d'aller de l'avant avec un système d'immigration solide.

La collaboration du gouvernement fédéral et du gouvernement provincial en matière d'immigration doit être comprise dans ce contexte.

L'immigration est considérée comme une compétence partagée entre les entités fédérales et provinciales. Mais la loi fédérale prévaut conformément à l'article 95 de la Loi constitutionnelle de 1867. Il en est ainsi depuis la fondation du Canada avec ses 4 premières provinces : l'Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

Des plans ont été discutés entre le gouvernement fédéral et les provinces pour attirer plus d'immigrants. C'était dans les premières années après la création de la Confédération.

La première conférence sur l'immigration entre les gouvernements fédéral et provinciaux a eu lieu en 1868. Dans l'année qui a suivi, le gouvernement fédéral a adopté la toute première Loi sur l'immigration du Canada en 1869. Aujourd'hui, la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR) est le principal loi du Canada.

Il y a eu un déclin de la participation provinciale à l'immigration jusqu'aux années 1960. Le gouvernement fédéral gérait les affaires d'immigration. En 1960, alors que le Québec voulait plus d'autonomie, il y a eu un changement dans les affaires. Le Québec voulait accueillir plus d'immigrants francophones.

Les autres provinces et territoires du Canada voulaient également plus d'autonomie en matière d'immigration dans les années 1990. Ils voulaient attirer les immigrants qui répondaient aux besoins spécifiques de leur marché du travail. En outre, il y avait aussi la préoccupation des faibles taux de natalité et du vieillissement de la population.

C'est cette situation qui a conduit au lancement de Canada PCP (Programme des candidats de la province).

Depuis 2003, les ministres de l'Immigration se réunissent chaque année. C'est la plus longue période de l'histoire du Canada pendant laquelle 2 paliers de gouvernement se sont assis officiellement autour d'une table pour donner forme à la politique d'immigration.

Ces rencontres se poursuivront également dans les années à venir. Il existe une autorité constitutionnelle partagée et un intérêt des deux ordres de gouvernement à accueillir davantage d'immigrants au Canada. Il fera avancer ces réunions.

Lors de la dernière réunion, les ministres ont discuté de l'impact de la COVID-19 sur le système d'immigration canadien. Ils ont également discuté de l'immigration économique régionale et de la planification des niveaux d'immigration. Ils ont envisagé l'approbation du Plan stratégique fédéral-provincial-territorial en matière d'immigration 2020-2023. Cela créerait un aperçu de l'immigration canadienne au cours de la période.

Les restrictions de voyage actuelles affectent la capacité du pays à accueillir de nouveaux immigrants à court terme. Mais il n'y a aucun changement dans les moteurs à long terme pour augmenter le niveau d'immigration. De plus, compte tenu du faible taux de natalité et du vieillissement de la population, l'immigration joue un rôle clé dans le maintien d'une croissance positive de la population. L'immigration comblera également les lacunes du marché du travail.

Lors de la réunion, les ministres ont également convenu de continuer à collaborer à l'élaboration d'un nouveau programme de candidats municipaux. Ceci est important à la lumière des luttes du Canada pour attirer les nouveaux arrivants dans ses petites villes.

Pour y parvenir, des programmes d'immigration comme le PNP sont organisés. Le PNP est conçu pour répondre aux besoins de régions spécifiques au Canada. Il existe également des projets pilotes d'immigration fédéraux qui visent à combler les lacunes du marché du travail local et régional. Des exemples de ces programmes sont :

  • le projet pilote d'immigration rurale et nordique
  • le Programme pilote d'immigration de l'Atlantique

La prochaine réunion des ministres de l'Immigration se tiendra possiblement à l'automne 2020. Cela serait proche de l'annonce des nouveaux niveaux d'immigration pour la période 2021-2023.

Du point de vue de l'immigrant, ces rencontres sont importantes. En cette période de pandémie de COVID-19, de telles réunions réaffirment l'engagement du gouvernement à accueillir les talents mondiaux du monde entier.

Même lorsque la pandémie était en cours, les deux paliers de gouvernement ont maintenu les programmes d'immigration. Ils ont accueilli des immigrants dans le pays. Cela a été fait par le biais de tirages Entrée express et de tirages PCP en Colombie-Britannique, en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba, en Ontario et en Nouvelle-Écosse. Les tirages dans le cadre du système d'immigration du Québec ont également contribué à l'avancement du système d'immigration canadien.

Il ne fait aucun doute que le travail acharné, les plans opportuns et les politiques d'immigration bien conçues conduiront le Canada à une plus grande prospérité.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Canada, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le dernier tirage au sort de la CEC déroule le tapis pour 3,343 XNUMX candidats

Le Canada attire plus de professionnels de l'IA grâce aux politiques d'immigration

Avantage de l'IA du Canada

Avantage de l'IA du Canada

Le Canada a des voies claires pour les candidats qualifiés et talentueux dans les domaines de l'intelligence artificielle (IA) et des technologies de l'information (TI) afin d'accéder à des carrières potentielles et à la résidence permanente.

En juin 2020, une étude a été menée par le Center for Security and Emerging Technology. L'étude a tenté d'examiner comment les politiques d'immigration contribuent à soutenir le secteur de l'IA et sa compétitivité dans 5 pays. Ces pays étaient la France, le Royaume-Uni, l'Australie, les États-Unis et le Canada.

D'après les résultats de l'étude, il est ressorti que par rapport aux 4 autres pays, en termes de immigration Canada s'est avéré être le plus flexible et le plus polyvalent. Le Canada s'est également avéré particulièrement bien placé pour soutenir les efforts visant à attirer des travailleurs internationaux hautement qualifiés et à concourir pour les talents en IA du monde entier.

Il y a des raisons distinctes pour lesquelles le Canada arrive en tête avec sa compétence pour attirer de nouveaux talents en IA d'autres pays. Ceux-ci inclus:

  • Contrairement à la France, au Royaume-Uni, à l'Australie et aux États-Unis, l'immigration au Canada n'impose aucune limite quant à la durée de séjour des travailleurs étrangers temporaires dans le pays. La durée du permis de travail est décidée par l'employeur et le travailleur travaille au Canada en conséquence.
  • Alors que le traitement des visas temporaires et des permis de travail prend de 2 à 8 semaines au Canada, il en va de même des mois dans les 4 autres pays. Le temps de traitement dépend du pays à partir duquel le travailleur postule et du poste que le travailleur essaie d'occuper. De plus, la délivrance des permis de travail se fait tout au long de l'année au Canada.
  • Le Canada est le seul pays parmi les 5 qui permet aux travailleurs étrangers titulaires d'un permis de travail ou d'un visa temporaire de demander immédiatement la résidence permanente. Dans d'autres pays, un tel déménagement ne peut se faire que dans 3 à 5 ans et dépend également des quotas.
  • Le Canada offre plus de 100 voies d'immigration aux travailleurs qualifiés. Les talents internationaux pourraient bien avoir l'embarras du choix.

En ce qui concerne les politiques d'immigration du Canada, il dispose de systèmes d'immigration comme Entrée express, qui est un creuset de candidats potentiels cherchant à immigrer au Canada. Ils viennent de différentes parties du monde.

Entrée express, qui est un système de gestion des demandes d'immigration, aura des profils de candidats du monde entier. Ils sont classés en fonction de facteurs tels que l'éducation, l'expérience de travail, l'âge et la maîtrise de l'anglais ou du français. Les candidats qui postulent via Entrée express n'ont pas besoin d'une offre d'emploi du Canada pour demander une résidence permanente dans le pays.

Le PNP (Provincial Nominee Program) est une autre voie d'entrée au Canada et plus particulièrement dans ses provinces. Ici, les provinces peuvent nommer des travailleurs possédant les qualifications et les compétences dont ils ont besoin sur leur marché du travail et par les employeurs de la province.

Des provinces comme la Colombie-Britannique et l'Ontario sont les points focaux du secteur technologique du Canada. Les experts en IA et en TI auront également pour objectif d'immigrer dans ces provinces.

Le tirage de l'Ontario Tech Pilot est organisé pour trouver des travailleurs étrangers ayant de l'expérience dans l'une des 6 professions technologiques énumérées. BC PNP Tech Pilot invite les candidats prêts à immigrer avec une offre d'emploi dans l'un des 29 emplois technologiques répertoriés. Ils sont invités à présenter une demande de nomination provinciale.

Le Canada a un programme d'immigration nommé Global Talent Stream, qui a été lancé en 2017. Il fournit des visas de travail dans les 2 semaines aux travailleurs internationaux éligibles.

Le Canada compte également les entreprises et organisations d'IA les plus avancées au monde. Ils opèrent à travers le pays à partir de Vancouver et de Montréal. Ces entreprises jouent un rôle majeur dans la construction de l'image mondiale et l'amélioration de la position du Canada en tant que chef de file de l'industrie de la technologie et de l'IA.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Canada, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le dernier tirage au sort de la CEC déroule le tapis pour 3,343 XNUMX candidats

Le Canada exclut les mariages virtuels pour être admissibles au parrainage

Mariages virtuels interdits au Canada

Mariages virtuels interdits au Canada

Le Canada a exclu les mariages virtuels du champ d'application de la politique d'immigration du Canada pour être admissibles au parrainage dans la catégorie du regroupement familial. Mais les conjoints étrangers de citoyens ou de résidents canadiens peuvent encore traverser la frontière.

La règle qui s'applique aux mariages virtuels a été introduite par IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) en 2015. Ensuite, il a été décidé que seuls les membres des Forces armées canadiennes pouvaient parrainer leur conjoint qu'ils épousaient de bien au-delà du territoire canadien. Ces mariages devaient avoir certaines conditions qui les obligeaient à se faire virtuellement ou par procuration.

Les mariages par procuration sont considérés comme très vulnérables aux abus, car les vrais couples ne sont pas ceux qui célèbrent le mariage. Il devient plus facile de forcer deux personnes à se marier. Le caractère restrictif de cette règle garantit qu'aucune victime d'un mariage par procuration n'est admissible à immigration Canada propose autrement.

Mais aujourd'hui, il y a confusion et débat pour savoir si un mariage célébré entre deux personnes authentiques par vidéoconférence en raison des restrictions de voyage liées au COVID-19 devrait être traité comme un mariage par procuration.

Alors qu'un mariage par procuration peut être organisé par un représentant du couple réel, le mariage virtuel implique la participation du couple d'origine à une cérémonie virtuelle. La cérémonie pourrait se dérouler par messagerie vidéo, fax ou téléphone.

La loi d'IRCC stipule que les couples doivent être physiquement présents à leur cérémonie de mariage, ce qui les qualifiera pour être pris en considération pour le parrainage du conjoint.

Mais le fait est aussi que pendant la crise pandémique du COVID-19, il y a eu une augmentation exponentielle de la demande de mariages virtuels. Le pic le plus important a été observé en mars 2020.

IRCC a été prévenant pour les familles, reconnaissant leur besoin d’être ensemble pendant la crise pandémique de la COVID-19. Il a même exempté les membres de la famille immédiate d'entrer au Canada s'ils arrivent pour y rester pendant au moins 15 jours. Mais même alors, il n'a pris aucune disposition pour approuver et accueillir les mariages par procuration.

L'option maintenant pour les couples qui ont contracté un mariage virtuel est de se faire évaluer comme conjoints de fait, à condition qu'ils remplissent toutes les conditions pour être considérés comme tels. Ils doivent également avoir vécu ensemble pendant au moins 12 mois consécutifs. Ils peuvent même se marier s'ils sont autorisés à traverser la frontière, pour répondre aux objectifs d'IRCC au Canada.

Les conjoints de fait et les couples mariés doivent prouver leur état matrimonial aux agents frontaliers afin qu'ils puissent être exemptés des restrictions de voyage. En plus de cela, ils doivent également se conformer aux règlements de quarantaine à leur arrivée au Canada.

Pour prouver sa situation matrimoniale, un couple marié peut présenter :

  • photos et invitations de mariage
  • si vous avez des enfants en commun, des actes de naissance détaillés ou des actes d'adoption avec les noms des deux parents
  • preuve d'enregistrement du mariage auprès d'une autorité gouvernementale (nationale, provinciale ou locale)
  • acte de mariage

Pour prouver leur relation, les conjoints de fait peuvent produire :

  • factures pour les comptes de services publics partagés comme :
    • comptes communs de services publics
    • téléphone
    • électricité
    • gaz
  • baux conjoints ou contrats de location
  • copropriété d'un immeuble d'habitation
  • justificatif pour les deux partenaires montrant la même adresse comme :
    • Conditions d'assurance
    • permis de conduire
    • autres pièces d'identité

Bien que les services frontaliers canadiens acceptent les certificats de mariage délivrés dans d'autres pays, les couples doivent toujours prouver que leur mariage est toujours juridiquement contraignant dans la région où il a été célébré et au Canada.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Canada, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le dernier tirage au sort de la CEC déroule le tapis pour 3,343 XNUMX candidats

Les résidents de la liste des nouvelles nations de la Finlande peuvent entrer dans le pays

La Finlande réduit la liste

La Finlande réduit la liste

La Finlande retire l'Australie et l'Algérie de sa liste des résidents de pays tiers éligibles pour entrer dans le pays. Cette décision était basée sur l'évaluation épidémiologique car ces pays ne correspondent plus aux critères fixés par le gouvernement finlandais.

La décision est intervenue le 23 juillet 2020, lors d'une réunion au cours de laquelle il a également été décidé que des contrôles aux frontières intérieures seraient à nouveau imposés avec la Suisse, la Slovénie et l'Autriche.

Depuis le 13 juillet 2020, les résidents des pays suivants ont le droit de visiter la Finlande et d'entrer sur son territoire :

  • Chine
  • Uruguay
  • Tunisie
  • ประเทศไทย
  • Corée du Sud
  • Rwanda
  • New Zealand
  • 日本
  • Géorgie
  • Australie
  • Algérie

L'éligibilité décidée était conforme à la recommandation du Conseil de l'UE. Avec le temps, une évaluation plus approfondie de la situation épidémiologique a été effectuée pour ces pays. Cela a conduit à la dernière décision d'exclure l'Algérie et l'Australie de la liste.

La nouvelle liste ressemble à ceci :

  • Chine
  • Uruguay
  • Tunisie
  • ประเทศไทย
  • Corée du Sud
  • Rwanda
  • New Zealand
  • 日本
  • Géorgie

Le trafic entre la Finlande et ces 9 pays a été rétabli sans restrictions. Seulement dans le cas de la Chine, la confirmation par le Conseil de l'UE d'une réciprocité suffisante est nécessaire. Le gouvernement finlandais a de nouveau renforcé les restrictions sur le trafic frontalier extérieur avec l'Algérie et l'Australie.

Le trafic essentiel, y compris le trafic de retour vers la Finlande, est autorisé aux frontières extérieures depuis le 13 juillet 2020. Le trafic de transit dans les aéroports est également autorisé. Les membres de la famille des citoyens finlandais peuvent désormais entrer dans le pays et effectuer leur voyage en Finlande, quelle que soit leur nationalité.

La permission d'entrer a également été donnée aux cueilleurs de baies invités par des entreprises finlandaises. Cela pourrait se faire par le trafic frontalier intérieur et extérieur. Les cueilleurs de baies de Thaïlande sont autorisés selon le quota de pays alloué à la Finlande précédemment. Le quota annoncé plus tôt par les autorités thaïlandaises était de 3,000 XNUMX cueilleurs.

Les décisions du gouvernement sur les restrictions de trafic aux frontières seront soumises à révision dans 2 semaines si la situation pandémique le permet. Si cela s'avère nécessaire, de nouvelles décisions seront prises.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer en Europe, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Il est temps de demander des visas néerlandais alors que les centres de visa rouvrent

Les sortants désespérés de Hong Kong pourraient accepter le BNO du Royaume-Uni en 2021

Le régime britannique de visa BNO

Le régime britannique de visa BNO

Près de 3 millions de ressortissants de Hong Kong sont concernés par les lois chinoises sur la sécurité qui leur sont actuellement imposées. Priti Patel, le ministre britannique de l'Intérieur, a annoncé officiellement que le Royaume-Uni leur offrira un accueil chaleureux avec le statut BNO (British National Overseas) qui leur sera conféré pour les aider à s'installer dans le pays.

Alors que les détails du programme sont maintenant révélés, des inquiétudes ont commencé à assombrir le geste bienveillant. L'une des conditions est que les ressortissants de Hong Kong qui atteignent le Royaume-Uni via ce programme ne seront pas autorisés à accéder aux avantages publics de l'État, tels que l'aide financière, en cas de perte d'emploi.

En outre, ces personnes seront facturées 7,000 XNUMX £ lors de l'immigration au Royaume-Uni pour couvrir les dépenses liées à la citoyenneté britannique et aux frais de visa.

Priti Patel a également exprimé des doutes sur le fait que les personnes de Hong Kong de moins de 23 ans pourraient entrer au Royaume-Uni. Les jeunes de ce groupe d'âge ont joué un rôle important dans les manifestations contre le régime communiste à Hong Kong.

Le programme de visa BNO du Royaume-Uni devrait commencer en janvier 2021. Néanmoins, ceux qui souhaitent immigrer au Royaume-Uni avant cela peuvent demander un congé, à condition qu'ils déclarent leur intention de demander un BNO le plus tôt possible. Ce sera un mouvement en dehors des règles.

Le territoire de Hong Kong a été rendu à la Chine en 1997. Tout citoyen de Hong Kong qui a obtenu le statut BNO à ce moment-là sera considéré comme éligible pour déménager au Royaume-Uni avec son conjoint et ses enfants (le cas échéant) vivant dans leur ménage où ils sont vivants. L'enfant pourrait même avoir plus de 18 ans.

La migration au Royaume-Uni ne sera pas conditionnelle si le candidat a une offre d'emploi ou possède un niveau de compétence particulier. Mais encore, une fois au Royaume-Uni, ils n'auront pas d'aide de fonds publics. Par conséquent, ils doivent être en mesure de subvenir à leurs besoins.

Un autre facteur dont les estimations pourraient inquiéter est le coût du visa BNO. Des centaines de livres sterling seront facturées et les immigrants seront facturés et estimés à 624 £ par an en tant que supplément de santé de l'immigration pour les services du NHS.

Les ressortissants de Hong Kong qui s'installent au Royaume-Uni pourront bénéficier d'un congé indéfini après avoir séjourné au Royaume-Uni pendant 5 ans. Ceci est similaire à l'octroi de la résidence permanente et sera facturé 2,389 12 £. Un autre séjour de 1,206 mois au Royaume-Uni leur permettra de demander la citoyenneté au Royaume-Uni. Pour cela, ils devront payer XNUMX XNUMX £ de frais.

Pour les ressortissants de Hong Kong qui sont trop jeunes pour prétendre au statut BNO, le Royaume-Uni a proposé de demander un visa de niveau 5 pour le programme de mobilité des jeunes. Ce visa permet aux jeunes de travailler temporairement au Royaume-Uni.

Il y a cependant un nouveau système en vue pour l'immigration post-Brexit au Royaume-Uni. Cela pourrait être utilisé alternativement par les jeunes qui peuvent essayer le visa de niveau 5. L'objectif, comme le dirait Alistair Carmichael, le député libéral-démocrate, est de faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte et que chaque ressortissant de Hong Kong, quel que soit son statut BNO, devrait avoir le droit de s'installer au Royaume-Uni.

Le système d'immigration britannique post-Brexit devrait être lancé le 1er janvier 2021.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Royaume-Uni, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

La nouvelle politique américaine autorise les voyageurs du Royaume-Uni, de Schengen et d'Irlande

Les EAU donnent de nouvelles directives pour agir sur les visas de visite expirés

Règles sur les visas expirés aux Émirats arabes unis

Règles sur les visas expirés aux Émirats arabes unis

Les EAU ont donné de nouvelles ordonnances concernant le visa de visiteur des EAU. Il indique que ceux qui détiennent des visas de visite aux Émirats arabes unis expirés ont deux choix : soit quitter le pays avant le 11 août 2020, soit demander un délai de grâce d'un mois. L'instruction a été délivrée par l'ICA (Autorité fédérale de l'identité et de la citoyenneté).

Les titulaires du visa de visiteur ou de tourisme dans le pays disposent désormais d'un autre mois pour partir, à compter du 12 juillet 2020, sans payer d'amende. Mais l'ICA a émis une nouvelle ordonnance leur donnant la possibilité de renouveler le délai de grâce de 30 jours après le 11 août 2020.

Après avoir épuisé cette seule chance, le titulaire du visa de visite ou du permis d'entrée doit quitter le pays afin d'éviter des amendes.

L'autorité des Émirats arabes unis a annulé la décision de prolonger les visas de résidence qui ont atteint leur date d'expiration lors de l'épidémie de pandémie de COVID-19. Ensuite, le brigadier Khamis Al Kaabi, le porte-parole officiel de l'ICA, avait déclaré que ceux à l'intérieur du pays qui détenaient un visa de visite aux EAU expiré le 1st Mars 2020, aura un autre mois pour quitter les EAU d'ici le 11 août ou changer de statut.

De plus, les résidents des Émirats arabes unis détenant des permis expirés après le 1st mars 2020, pourraient renouveler leur résidence dans les 3 mois, à compter du 12 juillet 2020. L'autorité des Émirats arabes unis a déjà recommencé à accepter les demandes de renouvellement de cartes d'identité expirées et de visas de résidence ainsi que d'autres services offerts.

L'autorité des Émirats arabes unis a appelé ses clients à commencer par le renouvellement des permis de séjour expirés de :

  • Citoyens des Émirats arabes unis
  • Résidents expatriés aux Emirats Arabes Unis
  • Citoyens du CCG (Conseil de Coopération du Golfe)

L'autorité des Émirats arabes unis a également invité les gens à utiliser les services intelligents qu'elle propose sur son site Web (ica.gov.ae). Il est également conseillé aux gens d'éviter d'encourir des sanctions administratives en respectant le calendrier de renouvellement.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer vers les EAU, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Il est temps de demander des visas néerlandais alors que les centres de visa rouvrent

Des consulats américains désormais ouverts en Autriche et en Allemagne

Les consulats américains en Autriche et en Allemagne reprennent leurs activités

Les consulats américains en Autriche et en Allemagne reprennent leurs activités

Les consulats américains en Autriche et en Allemagne ont repris les services de visa dans une capacité limitée. Ces consulats ont été temporairement fermés depuis le début de la pandémie de COVID-19 et l'immigration américaine a ralenti.

En Allemagne, les États-Unis ont repris le traitement des demandes de visa de non-immigrant pour des catégories limitées. Ces centres de demande de visa (VAC) fonctionnent à Francfort et à Berlin. À Munich, les États-Unis ont repris le traitement des demandes de visas F/M/J.

La notification du consulat indique que les citoyens américains et les résidents d'Allemagne recevront un traitement prioritaire. Mais les ressortissants de pays tiers qui ne résident pas en Allemagne ne seront pas éligibles pour demander un visa.

Les étudiants des pays Schengen qui obtiennent un visa M et F valide peuvent être autorisés à effectuer des voyages directs aux États-Unis. Mais les futurs étudiants ayant besoin d'un visa M ou F doivent prendre rendez-vous pour un entretien de visa.

Le consulat des États-Unis à Berlin indique également que chaque voyageur F et M doit avoir un formulaire I-20 à jour qui est conforme à toutes les exigences du programme d'étudiants et de visiteurs d'échange. Les instructions en personne ne sont pas nécessaires pour eux.

De plus, certaines catégories de voyageurs peuvent désormais bénéficier d'une NIE (Exception d'intérêt national) à la suite de la proclamation présidentielle 9993. Cette proclamation interdisait les voyages de routine de la zone sans frontières vers les États-Unis.

Parmi les catégories de voyageurs qui se qualifient pour le NIE figurent :

  • Investisseurs
  • Économique
    • Athlètes professionnels, personnes à charge et personnel essentiel
    • Cadres supérieurs et cadres supérieurs
    • Experts techniques et spécialistes
  • Élèves
    • PROGRAMMES
  • Santé publique

Les candidats appartenant à ces catégories qui pensent que leur voyage est dans l'intérêt national des États-Unis doivent demander leur visa comme d'habitude.

Le consulat américain en Autriche a repris le traitement limité des visas. La priorité est donnée aux résidents et citoyens autrichiens.

Les rendez-vous ont repris à l'Ambassade des Etats-Unis à Vienne incluant les catégories de :

  • visa B1
  • Visas électroniques
  • visas J
  • visa M
  • visa F

Cette ambassade des États-Unis déterminera si un demandeur peut prétendre aux NIE en vertu de la proclamation présidentielle 9993.

Les candidats appartenant à ces catégories qui pensent que leur voyage est dans l'intérêt national des États-Unis doivent demander leur visa comme d'habitude.

L'ambassade des États-Unis à Vienne continuera à traiter les visas diplomatiques et officiels selon la procédure habituelle. Outre les catégories NIE mentionnées ci-dessus, il prévoit des exceptions énumérées à :

  • enfants mineurs et conjoints de citoyens américains ou de résidents permanents légaux des États-Unis
  • membres d'équipage aérien et maritime

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer aux États-Unis, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Les États-Unis et le Canada maintiendront leur frontière commune fermée jusqu'au 21 août

Le dernier tirage au sort de la CEC déroule le tapis pour 3,343 XNUMX candidats

Dernier tirage d'Entrée express Canada 3343

Dernier tirage d'Entrée express Canada

Le Canada a mené une Tirage Entrée Express le 23 juillet 2020. Des invitations ont été envoyées à 3,343 445 candidats qui appartenaient à la catégorie CEC (Classe de l'expérience canadienne). Les candidats qualifiés pour un ITA (Invitation to Apply) dans ce tirage ont obtenu un score minimum CRS (Comprehensive Ranking System) de XNUMX.

Par rapport au score de coupure du précédent tirage au sort de la CEC effectué le 25 juin 2020, ce score était supérieur de 14 points. L'entrée d'un plus grand nombre de candidats dans le bassin après le tirage au sort de tous les programmes du 8 juillet a entraîné l'augmentation du score CRS minimum requis.

Des tirages de la CEC comme celui-ci ont été effectués par IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) dans le cadre de la politique d'immigration du Canada pour cibler des catégories spécifiques de candidats uniquement depuis le début des restrictions COVID-19. Les tirages CEC ont eu lieu en alternance avec PNP (Programme des candidats des provinces) tirages spécifiques.

Le 22 juillet 2020, IRCC avait procédé à un tirage au sort spécifique au PNP invitant 557 candidats qui ont reçu des CTI.

Pour procéder à l'immigration, le Canada utilise le système Entrée express qui gère les demandes pour 3 programmes de classe économique, à savoir :

Les programmes provinciaux gérés par certaines provinces canadiennes sont également alignés sur le système fédéral Entrée express.

Les profils que les candidats soumettent au bassin Entrée express sont notés en fonction de leurs scores CRS. Le score CRS est déterminé en tenant compte de facteurs clés tels que l'expérience de travail, l'éducation, l'âge et la maîtrise de l'anglais ou du français. Dans quelques cas, même la date et l'heure auxquelles le profil a été créé deviennent également un facteur pris en compte à des fins de classement.

Un tie-break a été appliqué dans ce tirage. La date et l'heure choisies considérées étaient le 12 juillet 2020, à 15:16:55 UTC. Cela signifie qu'un candidat sera invité si son profil a été soumis avant cette date et heure.

Avec ce tirage, le nombre total d'invitations émises cette année s'élève jusqu'à présent à 57,700 19. Le nombre est assez impressionnant car malgré la crise de la COVID-XNUMX, le Canada a réussi à dépasser le nombre d'invitations envoyées l'année dernière à la même période.

La possibilité de soumettre un profil Entrée express est ouverte et les candidats peuvent le faire même si les restrictions liées au COVID-19 sont toujours mises en œuvre.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Canada, parlez à Y-Axis, le numéro 1 mondial Consultante en immigration et visas.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le Canada accueille 557 candidats EE et en invite 2020 54,357 en XNUMX

Le Canada accueille 557 candidats EE et en invite 2020 54,357 en XNUMX

Dernier tirage d'Entrée express Canada 577

Dernier tirage d'Entrée express Canada 577

Lors de la dernière série d'invitations tenue le 22 juillet 2020, 557 candidats Entrée express (EE) ont été invités à demander la résidence permanente. Cela a porté le nombre total de candidats à l'immigration invités cette année à 54,357 XNUMX.

Dans ce tirage, seuls les candidats qui avaient déjà obtenu le Programme des candidats des provinces(Canada PCP) les nominations ont reçu des invitations. Cela signifie que le score CRS (Comprehensive Ranking System) d'origine d'un candidat a été complété par 600 points. Par conséquent, le score de coupure dans ce tirage était de 687. Il s'agissait du CRS le plus bas requis d'un candidat pour un tirage spécifique au PNP en 2020 jusqu'à présent.

Depuis que le Canada a fermé ses frontières à la mi-mars pour empêcher la propagation de COVID-19, ce tirage était le 9e tirage spécifique au PNP qui a été effectué pour Immigration au Canada. Pendant le verrouillage, le Canada s'est concentré sur l'alternance entre les tirages ciblant les candidats de la CEC (Classe de l'expérience canadienne) et les nominations provinciales. C'est début juillet 2020 que le tirage de tous les programmes a repris depuis la pandémie de COVID-19.

CEC a été noté pour avoir des exigences de score CRS en baisse. Le tirage au sort le plus récent de la CEC avait le score de coupure CRS le plus bas cette année encore.

La règle de bris d'égalité appliquée par IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada) dans ce tirage était le 11 novembre 2019 à 8:51:21 UTC. Ainsi, tous les candidats ayant un score CRS supérieur à 687 et ceux ayant un score de 687 avec leurs profils soumis avant la date et l'heure susmentionnées ont obtenu un ITA (Invitation to Apply) dans ce tirage.

Même si IRCC ne s'en tient pas actuellement à son calendrier habituel d'une fois toutes les deux semaines, le Canada est sur la bonne voie et sur le bon rythme pour atteindre son objectif d'EE de 2 85,800 ITA en 2020.

Gérer l'immigration Le Canada a le système Entrée express qui gère les demandes de 3 programmes de classe économique. Ceux-ci sont:

Les candidats éligibles soumettent leurs profils dans le pool EE. Là, ils reçoivent un score GRS en tenant compte de facteurs de capital humain comme l'expérience de travail, l'éducation, l'âge et la maîtrise de la langue en français ou en anglais.

Les candidats les mieux classés sont invités à demander la résidence permanente via des tirages EE réguliers. Ceux dont les scores sont inférieurs au seuil peuvent améliorer leurs scores avec des options telles que la nomination provinciale. La plupart des provinces du Canada et 2 territoires ont maintenant des volets PCP liés au système d'EE.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer au Canada, parlez à Y-Axis, le numéro 1 mondial de l'immigration et des visas.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le Canada s'apprête à devenir le chef de file dans un monde où le taux de natalité est en baisse

Il est temps de demander des visas néerlandais alors que les centres de visa rouvrent

Réouverture du centre des visas aux Pays-Bas

Réouverture du centre des visas aux Pays-Bas

Les Pays-Bas ont décidé de rouvrir leurs centres de demande de visa situés à l'étranger. Celles-ci ont été fermées temporairement à la suite de l'épidémie de COVID-19. Ainsi, de plus en plus de personnes commencent à demander des visas comme le visa de visite aux Pays-Bas dans différentes parties du monde.

VFS Global rapporte que les services néerlandais de passeport et d'identité ont commencé à fonctionner à Chicago, aux États-Unis, après sa fermeture temporaire. VFS Global est une société d'externalisation et de technologie qui sert les gouvernements et les missions diplomatiques à l'échelle mondiale. Les Pays-Bas ont sous-traité leurs services de visa à VFS dans de nombreux pays.

VFS rapporte également que le centre de demande de visa des Pays-Bas à Tokyo accepte désormais les demandes de court séjour en nombre limité. Il en va de même pour le centre de Bangkok, en Thaïlande, sauf qu'il accepte également les demandes de long séjour.

Le centre de demande de visa des Pays-Bas à Moscou accepte les demandes de courts séjours.

Les centres des visas à Rabat et à Nador au Maroc sont ouverts uniquement pour les services de retour des passeports. Les services de remise des passeports sont disponibles dans les centres de :

  • Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis
  • Dubaï, Émirats Arabes Unis
  • Beyrouth, Liban
  • Amman, Jordanie
  • Accra, Ghana

À Manille, aux Philippines, les gens de mer peuvent soumettre des demandes de visa de marin néerlandais.

Dans tous les endroits, les candidats sont invités à :

  • Prenez des précautions contre le COVID-19 en vol
  • Être présent à l'heure du rendez-vous
  • Respecter les mesures de distanciation sociale et porter des masques faciaux

De plus, l'ambassade des Pays-Bas à Dublin a recommencé à offrir des services consulaires à capacité limitée à partir du 20 juillet 2020.

Si vous cherchez à étudier, travailler, visiter, investir ou migrer en Europe, parler à l'axe Y, la première société mondiale d'immigration et de visa.

Si vous avez trouvé ce blog intéressant, vous aimerez peut-être aussi…

Le Royaume-Uni ajoute plus d'avantages dans les nouvelles dispositions du système d'immigration